Première avancée pour protéger les écoles des pesticides

Communiqué de l’association Générations Futures

25 sept. 2014 — Vous faites partie des plus de 136.000 personnes qui ont signé notre pétition pour faire interdire les pesticides à proximité des lieux de vie. Grâce à votre mobilisation sans précédent, nous avons obtenu une première avancée en ce sens.

En effet, l’Assemblée nationale a adopté le 11 septembre dernier en deuxième lecture la Loi d’Avenir pour l’Agriculture et la Forêt. Nous avons donc un texte définitif. Même si nous n’avons pas obtenu de distance sans pulvérisation de pesticides près des zones d’habitations, la pression du lobby agricole ayant été énorme, nous avons obtenu quelques avancées, qu’il conviendra de faire vivre sur nos territoires ruraux !

- L’utilisation des pesticides à proximité des lieux accueillant un public « sensible » (écoles, établissements de soins) ne sera possible que s’il est mis en place des mesures de protection adaptées telles que des haies ou des dates et horaires de traitement permettant d’éviter la présence de personnes vulnérables. Nous devrons tous vérifier, là où nous habitons, que des mesures efficaces sont mises en œuvre. N’hésitez pas à signaler à Générations Futures les situations qui vous sembleraient anormales près de chez vous ou à lancer une pétition sur Change.org pour dénoncer des manquements. (en cliquant ici https://www.change.org/fr/lancer-une-pétition)

- Les préfets pourront prendre des mesures pour encadrer l’utilisation des pesticides afin d’éviter leur entraînement hors de la parcelle traitée. Ce dernier point est particulièrement intéressant car il nous permettra, en cas de problème lié à l’exposition à des pesticides agricoles d’interpeller le préfet pour lui demander d’agir pour éviter votre exposition et celle de votre environnement domestique. Là aussi n’hésitez pas à lancer une pétition sur Change.org ou à nous contacter si vous voulez interpeller votre préfet sur le sujet.

Encore tous nos remerciements pour votre soutien à cette pétition, soutien qui a permis de faire avancer la prise de conscience et d’obtenir ces nouvelles mesures. Enfin, soyez en sûr, le dossier n’est pas clos pour Générations Futures et nous restons à l’écoute de vos remontées de terrain pour continuer à faire pression pour faire évoluer, dans un futur proche, cette nouvelle loi.

Pour Générations Futures :
François Veillerette, porte parole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>