Pesticides : In Vivo à contre-courant des plans du gouvernement

En 2013, la consommation de pesticides a augmenté de 9% en France. Le gouvernement réagit avec un nouveau plan Ecophyto. Objectif : réduire de moitié l’usage des produits phytosanitaires d’ici à 2025. C’est pourtant le moment choisi par In Vivo, le premier groupe coopératif français, pour se lancer dans cette production controversée. Pourquoi ?
Continue la lecture

Saint-Nazaire dit stop au Roundup chez Castorama

Le 18 février 2015 – Ce mercredi matin, le magasin  Castorama de Saint-Nazaire a été visité par une dizaine de personnes en blouses blanches du collectif Roundup non merci qui a bloqué les caisses avec deux chariots remplis de Roundup et  distribué des tracts. Ce collectif essaie d’obtenir le retrait de cet herbicide  produit par Monsanto, reconnu très toxique pour la santé et l’environnement. La direction a appelé la police. Celle-ci a relevé les identités des participants à l’action avant de leur faire quitter le magasin.
Continue la lecture

Le Roundup recule chez Auchan et Leroy Merlin

Le groupe Auchan s’est engagé dès septembre 2013 à retirer le Roundup de ses rayons (sauf exception, d’après un document interne). Une action de Roundup Non Merci au Auchan de Bagnolet a conduit au retrait des stocks de Roundup restant. Le directeur du magasin a également retiré les pesticides à base de glyphosate (la substance active du Roundup). Quant à Leroy Merlin, 10 magasins du  Nord de la France ne vendent plus ce produit à compter de 2015. Il s’agit pour l’instant d’un test avant un élargissement national de l’initiative.

Continue la lecture

AMIENS Ils disent stop au «Roundup»

Les militants chez Gamm Vert

Les militants chez Gamm Vert

Le 14 février 2015 - Une quinzaine de membres du collectif « Roundup, non Merci » ont visité à l’improviste le magasin Gamm Vert (jardinerie, pépinière, etc.) d’Amiens en milieu d’après-midi ce jour. Sur place, ils ont distribué des tracts et sensibilisé les clients au glyphosate, substance active du « Roundup », un herbicide commercialisée par Monsanto, groupe américain spécialisé dans les biotechnologies agricoles. «  Des études, dont celle menée par le professeur Séralini de l’université de Caen, montrent qu’elle provoque des cancers et des problèmes hormonaux graves », indique Romain Ladent membre du collectif qui a déjà réalisé ce type d’action dans d’autres régions (Bretagne, Ile-de-France) et enseignes (Carrefour, Auchan, Castorama).
Continue la lecture