E. Leclerc recourt à la violence pour éviter d’affronter la vérité

Mercredi 22 juin, les activistes de Greenpeace ont mené dans une enseigne E. Leclerc une opération de sensibilisation des consommateurs sur les dangers des pesticides dans les fruits et légumes vendus par la grande distribution. Comme toujours, ils sont intervenus de façon pacifique et non-violente. Ils ont fait face à un déferlement de violence des équipes de sécurité de Leclerc. Récit et témoignages en images sur la réalité des pratiques Leclerc.

A 9h30, quelques dizaines d’activistes de Greenpeace débarquent en combinaisons rouges et jaunes devant les entrées pour mener une opération de sensibilisation des clients de l’enseigne sur les risques qu’ils encourent à consommer des fruits et légumes bourrés de pesticides. Fidèles à leurs valeurs de non-violence, les activistes ont pour seules armes leurs convictions et leur courage pour interpeller de façon spectaculaire les consommateurs. Plusieurs grimpeurs escaladent la façade et grimpent sur le toit pour y déployer des banderoles géantes “Découvrez notre nouveau jus multi-pesticides”. D’autres restent au sol expliquant aux employés et aux clients les objectifs de leur présence avec calme et sourires.

En quelques minutes, sous les yeux interloqués des passants, refusant tout dialogue, les équipes de sécurité du magasin sont intervenues pour déloger violemment les activistes.

 Quand les équipes de sécurité E. Leclerc font fi des vies humaines

Alors que les grimpeurs avaient réussi à s’accrocher en rappel sur les façades pour faire passer le message, les équipes de la sécurité sont passées de la violence verbale aux actes impensables de mise en danger de la vie d’autrui. Armés de cutters, sourds aux alertes des militants, ils ont sectionné la corde d’un activiste en rappel. Comment aurait-on pu imaginer un tel mépris de la vie humaine? Quelles méthodes use donc Leclerc pour qu’un salarié puisse ainsi accepter de risquer la vie de quelqu’un sans broncher et sans se révolter?

En savoir plus sur le site de Greenpeace.

Boycottons Leclerc qui empoisonne ses clients et violente des militants de Greenpeace!

Une idée amusante et efficace pour mettre la pression à Leclerc: Chacun va dans le magasin le plus proche et prend les jus de fruits pesticides, afin de les déposer tranquillement dans un autre rayon. Cela est rapide, sans danger, et va nuire très sérieusement au business mortel de Leclerc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>